Comment améliorer l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle ?

La sphère professionnelle empiète sur la sphère personnelle

A l’heure de l’hyper connexion, le travail peut prendre une place démesurée dans nos vies. Sophie, mère de 2 enfants en bas âge, le vit au quotidien : « je cours après le temps en permanence ! Au travail j’arrive à saturation. Je ne vois pas le temps passer entre le moment où je m’assois le matin et celui où je me relève le soir pour chercher les enfants à la crèche ». Rentrée chez elle le soir, Sophie se sent tellement « vidée » qu’elle n’a plus la force de jouer avec ses enfants.

Comme Sophie, un tiers des salariés estime consacrer trop de temps à leur travail (34%) d’après une étude de TNS Sofres. Ils sont plus nombreux encore parmi les salariés travaillant 40h et plus par semaine (51%).
Pourtant le déséquilibre entre la vie privée et la vie professionnelle ne doit pas être à la légère. En effet, s’il s’installe dans la durée, il peut engendrer un mal être profond (burn-out, conflits familiaux…).
Comment éviter de surinvestir sa sphère professionnelle ? Comment prendre plus de recul par rapport au travail pour ne pas le laisser envahir sa vie personnelle ?
Voici quelques pistes qui peuvent vous aider à « alléger » votre esprit tout au long de la journée. Objectif : retrouver plus d’équilibre et de bien-être au quotidien.

Concilier le travail et ses besoins

Les mini pauses ont tout bon

C’est une réalité, la charge de travail qui vous attend est conséquente. Vous ressentez la pression de votre hiérarchie et/ou vous vous mettez vous-même la pression pour avancer dans votre travail. Vous vous challengez alors pour tout finir dans les temps en mode « warrior ». Ce sentiment de performance peut même être grisant, mais le piège est de vous épuiser d’autant plus.

Plutôt que de partir en apnée pour la journée au risque de vous asphyxier, accordez-vous régulièrement des mini pauses dans votre journée.
Les marathoniens le savent bien : sur un parcours les ravitaillements constituent autant de points stratégiques pour reprendre son souffle et récupérer suffisamment pour terminer la course.
Ces brèves coupures vont vous permettre de recharger vos batteries.

Des mini pauses au travail permettent de retrouver l'équilibre

Vous pensez perdre du temps ? En fait ces pauses sont salutaires ! Vous gagnez en productivité sans le savoir car en relevant la tête du guidon, vous prenez plus de hauteur sur vos tâches.
Une coupure de quelques minutes toutes les heures suffit à vous détendre. N’hésitez pas à sortir de la pièce pour prendre un café avec les collègues, prendre le temps de respirer, vous rafraichir les mains, la nuque…

Du concret dans les priorités

On vous donne un dossier urgent en vous précisant qu’il est à traiter « ASAP » ou « pour hier ». Avant de vous mettre une pression inutile, n’hésitez pas à vous faire préciser l’échéance pour rendre ce dossier. Si la réponse reste vague, profitez-en pour proposer un délai tenant compte du temps que vous pourrez consacrer à ce dossier. Vous évitez ainsi le flou et les incompréhensions. Ainsi vous y verrez plus clair sur vos priorités.

Le temps c’est de l’or

Votre temps est ce que vous avez de plus précieux. Si l’on vous sollicite pour donner un coup de main, participer à une réunion tardive ou donner votre avis sur un projet, prenez quelques secondes pour y réfléchir. Le temps n’étant pas extensible, pensez bien à vos priorités à vous. Le temps que vous allez donner d’un côté sera peut-être du temps en moins pour finir vos tâches urgentes, rentrer plus tôt chez vous, profiter de votre famille, ou vous défouler à la salle de sport…

En vous dégageant ce temps, vous allez ressentir une certaine satisfaction personnelle à opérer les bons choix, ceux qui sont importants pour vous. Poser certaines limites aux autres contribue à l’équilibre recherché.

Le multitâche est une illusion

Notre cerveau ne peut traiter qu’une seule tâche à la fois. Si vous voulez avancer plus vite, l’astuce est de regrouper les tâches par « familles » dans la mesure du possible. Des appels à traiter dans la journée ? Essayez de les regrouper au même moment. Des dossiers qui méritent réflexion ? Privilégiez les créneaux du matin quand votre cerveau est frais et disponible, votre concentration à son maximum. En procédant de cette façon vous évitez de vous éparpiller et de vous remobiliser à chaque fois sur une tâche différente.

Déconnecter du travail le soir

Le besoin de couper avec le travail

Une fois la porte du bureau franchie le soir, il vous arrive peut-être de jeter un dernier œil à vos emails pros. Ou bien à accepter une réunion que votre client vient de envoyer.
Apparaît aussi en toile de fond l’idée que l’on a besoin de vous en dehors des heures de travail.
Mais une habitude en entraînant une autre, la frontière entre votre temps de travail et votre temps personnel devient de plus en plus mince.

Homme consulte son smartphone à l'extérieur

D’autant que vous envoyez à chaque fois à votre environnement de travail le signal « je suis disponible ». Dans ce cas, difficile de faire marche arrière. Il peut s’agir également d’un automatisme. Lors de son trajet retour vers son domicile, Sophie a pris l’habitude de consulter ses emails professionnels. Son cerveau s’est en quelque sorte conditionné et a associé ce moment du trajet dans le train avec la consultation de sa boîte pro. Pour déprogrammer ces automatismes, vous pouvez tester quelques astuces simples. Par exemple, désactiver l’application professionnelle de gestion des mails ou la rendre tout simplement moins visible sur votre téléphone. En corsant ainsi l’accès à l’appli, vous quittez le mode automatique, vous reprenez les commandes en quelque sorte. C’est un peu comme le chocolat, si vous en avez tout le temps sous les yeux il est plus facile d’y succomber que s’il est rangé au fin fond d’une armoire !

Du temps pour les loisirs

Prendre du temps pour vous le soir permet d’oxygéner votre journée. Vous pouvez par exemple noter sur une feuille ce dont vous avez envie : passer plus de temps avec vos enfants ? Vous inscrire enfin à cette activité sportive ? Sortir plus souvent au restaurant avec vos amis ? Ou tout simplement prendre soin de vous (méditation, massages, musique relaxante…) ?
Prenez le temps d’imaginer ces moments de plaisir : ils font partie de votre équilibre et vous permettent de prendre du recul par rapport à votre travail et à la place que vous lui accordez.       

Une pause bien-être pour prendre du temps pour soi

Pour vous aider à concrétiser ces moments, vous pouvez les noter dans votre agenda comme un rendez-vous « plaisir » avec vous-même, et même renforcer cet engagement en en parlant autour de vous. Vous sortirez ainsi de la routine « métro boulot dodo » et développerez une énergie positive.

Vous souhaitez aller plus loin ?

La sophrologie propose des outils ciblés pour maintenir facilement un équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle.
En quelques séances vous apprendrez les techniques pour :

  • Éliminer la culpabilité, les croyances négatives liées au travail
  • Prendre du recul par rapport au travail
  • Installer la sérénité, l’apaisement
  • Augmenter vos motivations à vous déconnecter du travail
  • Renforcer votre détermination à rééquilibrer vos différents temps de vie

Vous souhaitez partager d’autres astuces que vous avez testées personnellement ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :